grpw : enquêtes paranormales - http://grpw.exprimetoi.com/
 


Que signifie G . R . P . W . ?

Groupe de Recherches


Paranormales de Wallonie.

Pour lire les sujets en rapport avec le paranormal,

il faut s'inscrire comme membre et se présenter pour avoir accès à la totalité des sujets.

1 S'inscrire : vous pouvez lire les sujets mais pas répondre.

2 S'inscrire et se présenter : vous avez accès à toutes les
catégories et vous pouvez répondre sur tous
les sujets des membres.


Interview entre le G.R.P. Wallonie et la capitale.be Brabant Wallon

Une journaliste de la capitale.be Brabant Wallon voulait
en savoir plus concernant la 11 ème enquête qui aura lieu sûrement en
décembre ou en janvier à mon domicile.
Les questions étaient basées principalement sur la façon dont l'enquête allait se
dérouler, avec combien d'enquêteurs ?, comment ?, que faisons-nous si il y a une entité ?, etc ..
L'interview téléphonique a duré 1/2 heure et tout s'est bien passé.

:
Cliquez ici pour lire l'article entier


Partagez | 
 

 L'affaire Roswell - partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Admin

Fondateur et Enquêteur
Fondateur et Enquêteur

MessageSujet: L'affaire Roswell - partie 1   Jeu 17 Mai - 10:33:03

Partie 1


L'affaire Roswell




PLAN

Introduction

Chapitre 1

L'historique de l'affaire

1.1 Le cadre géographique
1.2 La chronologie des faits

Chapitre 2

Témoignages et film de l'autopsie

2.1 Les témoignages
2.2 Description du film de l'autopsie

Chapitre 3

Explication de la supercherie

3.1 Le crash
3.2 L'autopsie

3.2.1 Au sujet du film
3.2.2 Au sujet de l'extraterrestre
3.2.3 Une deuxième autopsie ?

Conclusion


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
INTRODUCTION

L'affaire Roswell est sans doute le cas, en matière d'OVNI, qui a le plus passionné le public et remporté ainsi un franc succès. Il se révèle être un marché énorme. En effet, des dizaines de livres ont été publiés sur le sujet et les télévisions du monde entier y ont consacré des heures de reportages. La ville de Roswell compte aujourd'hui 2 musées sur les extraterrestres et un merchandising énorme s'est créé autour du mythe des petits hommes verts.

Etudier l'affaire de Roswell est très délicat, car plusieurs versions existent, en plus des nombreux canulars qui ont été inventés autour de cette histoire, sans parler des affrontements entre croyants et sceptiques.

En premier lieu, il faut revenir sur les événements eux-mêmes dans le but d'établir une chronologie logique. Ensuite, il convient de citer les témoignages des personnes qui ont participé de près ou de loin à l'affaire ainsi que de s'intéresser à la fameuse vidéo de l'autopsie de l'extraterrestre. La troisième partie sera une explication des événements et de tout ce qui a suivi.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

L'HISTORIQUE DE L'AFFAIRE

1 LE CADRE GEOGRAPHIQUE

On désigne par Roswell, l'affaire mais aussi le lieu des événements de juillet 1947 alors que le crash est censé s'être produit à côté de la ville de Corona au Nouveau Mexique. Roswell est en fait le nom de la base militaire la plus proche.

2 LA CHRONOLOGIE DES FAITS

Le mercredi 2 juillet,William "Mac" Brazel, propriétaire d'un ranch au Nouveau Mexique, entend, au coeur d'une nuit orageuse, une grande explosion. Le lendemain, en promenant ses chèvres, il découvre un tas de débris éparpillés sur une grande zone. Surpris par l'aspect de ces débris, il en ramasse quelques-uns qu'il ramène à son ranch, les montrant à ses voisins et à sa famille.

Le dimanche 6 juillet, il va avertir le shérif du comté de Chaves : George Wilcox. Celui-ci avertit alors la base militaire de Roswell : le " Roswell Army Air Field ".

Le lundi 7 juillet, deux militaires se rendent sur les lieux du crash : il s'agit du major Jesse Marcel et du capitaine Sheridan Cavitt qui inspectent les débris. Les deux hommes ramènent quelques échantillons à la base.

Le 8 juillet, le colonel Blanchard ordonne de boucler le périmètre du crash. Les débris sont ramassés et emmenés par camion à la base de Roswell d'où ils seront transférés par avion aux bases militaires de Fort Worth et de Wright Field.

Lors de cette journée, un deuxième site aurait été découvert par des "archéologues" qui auraient observé l'épave d'un vaisseau avec quatre corps humanoïdes. Ce site aurait été rapidement balisé par les forces militaires.

Ce même 8 juillet, l'armée publie, par le porte-parole de la base, Walter Haut, un communiqué officiel annonçant qu'elle serait en possession de débris d'origine extraterrestre. Cette déclaration émane de William Blanchard, le commandant de la base de Roswell, et entraîne immédiatement une effervescence de toute la presse du pays qui se rue dans le région.



Mais quelques heures après le premier communiqué, un second est diffusé sous l'ordre du brigadier-général Roger Ramey qui prend l'affaire en main. Ramey annonce que le colonel Blanchard s'est trompé et qu'après examen des débris, il s'agirait, non pas d'une soucoupe volante, mais des restes d'un ballon météorologique couplé à un réflecteur radar.

Ce communiqué satisfait la presse et l'incident de Roswell tombe dans l'oubli.

C'est plus de 30 ans plus tard que l'affaire rebondit lorsque Charles Berlitz et l'ufologue William L. Moore (qui fait également appel aux recherches du physicien nucléaire Stanton Friedman) publient en 1980 un livre basé sur une enquête minutieuse réalisée à partir du milieu des années 70. Ils ont réussi à retrouver les témoins de l'époque et ont reconstitué une histoire où il serait question de soucoupe volante et d'extraterrestres et non pas de ballon météo.

Ce livre est un succès et contribue largement à répandre la rumeur selon laquelle l'armée américaine occulterait les événements de Roswell, notamment le fait qu'une soucoupe volante se serait bien écrasée.

En 1994, une antenne du Congrès américain, le General Accounting Office (GAO) demande aux militaires une enquête officielle sur l'affaire Roswell. Le colonel Richard Weaver rend un rapport qui désigne les débris comme ceux d'un ballon du projet classé top secret " Mogul ". Ce projet élaboré pendant la guerre froide devait servir au repérage d'une éventuelle activité nucléaire de la part des militaires soviétiques. Le système était constitué de ballons qui portaient des réflecteurs radars et des détecteurs acoustiques, le tout étant lancé à très haute altitude.

Cependant l'affaire n'en reste pas là, car en mai 1995, le producteur Ray Santilli affirme posséder une preuve visuelle d'un crash extraterrestre en 1947 : c'est un film de l'autopsie d'un des corps récupérés après le crash.

Suite à la diffusion de ce film, une partie de l'opinion publique en vient à croire à un complot militaire pour taire la vérité. Un nouveau rebondissement a cependant lieu : le film est un faux et la thèse des petits hommes verts tombe à l'eau car les ufologues sont tournés en dérision par ce canular. Officiellement, c'est donc la thèse du ballon top secret qui prévaut.
. . . . . . . . . . . . . . . . . .

TEMOIGNAGES ET FILM DE L'AUTOPSIE


1 LES TEMOIGNAGES

Beaucoup de témoins furent entendus, ou encore cités par les auteurs des nombreux ouvrages sur l'extraterrestre de Roswell. D'après les livres, on peut constater que de nombreux récits de témoins se recoupent et convergent dans le même sens, comme on va le voir :

Le premier témoin d'importance est William "Mac" Brazel qui a trouvé les débris et par lequel tout a commencé. Il est dit que Brazel aurait été conduit par l'armée à la base de Roswell dans le but de le convaincre de modifier son témoignage à propos des débris, afin que celui-ci concorde enfin avec l'histoire du ballon.
Auparavant, William "Mac" Brazel avait raconté dans le journal de Roswell que les débris ressemblaient à du papier aluminium que l'on pouvait écraser mais qui reprenait toujours sa forme initiale. Selon lui, il était impossible de découper ce matériau.

Loretta Proctor : c'est la voisine de Brazel. Elle fut parmi les premières personnes à voir les débris. Elle parle d'un morceau qui ressemblait à du bronze ou du plastique, de couleur marron clair : " La pièce était légère comme du bois de balsa, elle faisait 10 cm de long et juste un peu plus large qu'un stylo ".
Elle mentionne aussi des sortes de hiéroglyphes, et une sorte de bande adhésive sur les morceaux.

Bessie Brazel, la fille de William "Mac" Brazel. Elle parle aussi de la ressemblance avec l'aluminium ainsi que du ruban adhésif. Elle déclare que les pièces avaient une largeur de la taille d'un ballon de basket et qu'elles ne pouvaient être tordues.
Bill Brazel, le fils de William "Mac" Brazel. Il cite également la ressemblance avec le papier aluminium et son extrême solidité. Il évoque aussi la ressemblance avec le bois de balsa.
Glenn Dennis, un employé de l'entreprise des pompes funèbres de la ville au moment des événements. Alors qu'il se rendait à l'hôpital de la base militaire, il aperçut les débris dans une ambulance : il parle d'acier inoxydable et de signes évoquant des hiéroglyphes. Il affirme avoir été contacté par les militaires qui voulaient savoir comment conserver des corps très abîmés. Glenn Dennis cite aussi une infirmière qui aurait pratiqué un examen des corps et qui lui en aurait donné la description. Cette infirmière n'a jamais été retrouvée, et Glenn Dennis refusera de donner son identité pour la protéger.
Jesse Marcel : major à la base de Roswell, il fut l'un des premiers militaires à voir les débris et était convaincu que ce n'étaient pas les débris d'un ballon. Jesse Marcel est mort en 1986. Il a cité des baguettes en I ainsi que des hiéroglyphes.
Sheridan Cavitt: capitaine à la base de Roswell, il accompagnait Jesse Marcel. Il est convaincu depuis le début qu'il s'agit d'un ballon météorologique et cite aussi des feuilles d'aluminium ainsi que les baguettes an I.
2 LE FILM DE L'AUTOPSIE

L'origine de ce film remonte à 1992. Le producteur Ray Santilli s'était rendu à Cleveland pour acheter des bobines d'un film sur la première apparition d'Elvis Presley en 1955. Le vendeur de bobines s'appelait Jack Barnett, ancien cameraman de l'armée. D'après Santilli, il lui proposa une autre bobine où l'on pouvait voir l'autopsie d'un extraterrestre.

Ce film a été diffusé pour la première fois le 5 mai 1995 au Museum of London où une centaine de personnes étaient présentes : des représentants des médias ainsi que des ufologues, en résumé des acheteurs potentiels.

C'est un document de 17 minutes en noir et blanc dont la qualité est plus que médiocre. Dans ce film, on voit deux médecins portant des masques et un cameraman dans une salle où l'on pratique l'autopsie d'un corps humanoïde dont la taille avoisine les 1,20 m. La tête et le ventre sont disproportionnés, le sexe est indéfini. Mis à part une plaie à la jambe, aucune autre blessure n'est visible. Le cadavre aurait été récupéré dans l'épave de l'engin qui se serait écrasé à Roswell en 1947. Ce film a fait le tour du monde et les chaînes de télévision de plus de 25 pays ont acheté les droits de diffusion à prix d'or (ce film aurait rapporté plus de 25 millions de dollars au producteur Ray Santilli). La projection de ce film s'accompagnait de débats où l'on discutait de son authenticité, débats au cours desquels, à la surprise générale, c'étaient les vrais experts en OVNI qui émettaient des doutes au sujet du document.

En effet, aucun visage n'a été identifié sur cette vidéo. Même la personne se trouvant à l'extérieur de la salle d'autopsie porte un masque. Pour quelle raison ?


. . . . . . . . . . . . . . . . . .

EXPLICATION DE LA SUPERCHERIE


Article trouvé sur : http://www.unice.fr/zetetique/travaux/460_roswell/index.htm


Dernière édition par Admin le Ven 31 Oct - 21:10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grpw.exprimetoi.com
 
L'affaire Roswell - partie 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Roswell, la "réécriture de l'histoire" des ovnis
» Un documentaire allemand prétend avoir résolu Roswell
» RENNES-LE-CHATEAU - L'affaire 1ère partie
» L'affaire du crash de Roswell ufo crash (1947)
» ROSWELL - Zone 51 - 2ème partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GRPW - Groupe De Recherches Paranormales De Wallonie ( Belgique ) :: Les Ovnis - Les Extraterrestres - L'astronomie - Vidéos :: Extra-terrestres-